Le recyclage des films plastiques utilisés sur la ferme


Fiche technique - ISSN 1198-7138  -  Imprimeur de la Reine pour l'Ontario
Agdex : 120/732
Date de publication : 02/95
Commande no. 95-020
Dernière révision : 09/96
Situation :
Rédacteur : Stephen P. Clarke - ingénieur du génie agricole/MAAARO

Table des matières

  1. La plasticulture ou l'utilisation des plastiques en agriculture
  2. Entreposage des fourrages et des céréales
  3. Que peut-on faire des films plastiques usagés?
  4. Réutilisation des films plastiques à d'autres fins
  5. Recyclage des films plastiques
  6. Cueillette
  7. Tri
  8. Traitement
  9. Mise en marché
  10. Enfouissement à la ferme
  11. Transport vers une décharge
  12. Utilisation comme source d'énergie
  13. Le recyclage aujourd'hui et demain
  14. Résumé
  15. Mesures à prendre en vue du recyclage hors-ferme

La plasticulture ou l'utilisation des plastiques en agriculture

Le plastique est un matériau important en agriculture. Il améliore la productivité, raccourcit la saison de croissance et facilite la production dans les zones de culture non traditionnelles. Il fournit également de nouvelles méthodes d'entreposage des tourrages et des céréales.

La présente fiche technique traite justement des films plastiques qui enveloppent les fourrages et les céréales.

On évalue à 2000 tonnes (4,4 millions de livres) les films plastiques qui ont servi en 1991 à l'entreposage des fourrages et des céréales au Canada. Cette consommation représente environ 8 % des 24 000 tonnes (53 millions de livre) de films plastiques utilisés dans les secteurs de l'agriculture et de la construction, soit 1,2 % seulement de l'ensemble des films plastiques utilisés au Canada la même année.

Entreposage des fourrages et des céréales

Les structures d'entreposage traditionnelles des fourrages et des céréales sont faites d'acier, de bois et de béton. Or, les films plastiques seront de plus en plus utilisés du fait:

  • de leur faible coût,
  • de leur souplesse d'entreposage,
  • de la protection qu'ils procurent aux structures existantes lorsqu'ils sont utilisés comme matériau de revêtement intérieur,
  • de la mise en marché des cultures enveloppées de films plastiques.

Que peut-on faire des films plastiques usagés?

Cinq possibilités s'offrent à l'agriculteur:

  • les réutiliser à d'autres fins,
  • les destiner au recyclage,
  • les enfouir,
  • les expédier à une décharge publique,
  • les utiliser comme source d'énergie.

Réutilisation des films plastiques à d'autres fins

A l'heure actuelle, il n'existe pas sur les fermes d'usage généralisé pour les films plastiques ayant déjà servi. Toutefois, ils pourraient très bien servir à tapisser le plancher des logettes à la place de la paille ou des pneus déchiquetés qu'on utilise actuellement.

Les sacs d'ensilage mi-fané peuvent être réutilisés 2 ou 3 fois pour peu qu'on les manipule avec soin. Les films plastiques d'usage agricole provenant des sacs, tubes et feuilles peuvent être réutilisés pour recouvrir des cordes de bois, du foin, de la machinerie et comme revêtement de protection à l'intérieur des silos horizontaux. Le nombre de réutilisations possibles dépend de la présence plus ou moins grande de déchirures et de perforations.

On peut aussi réutiliser les films plastiques à des fins récréatives: glissoire d'eau, traîne-sauvage, construction d'un fort et mille autres usages que les enfants peuvent leur trouver. Les films plastiques peuvent procurer beaucoup de plaisir à toute la famille, mais il faut toujours veukker à ce que les usages qu'en font les enfants ne compromettent pas leur sécurité.

Recyclage des films plastiques

Recycler les films plastiques signifie les récupérer du flux des déchets agricoles pour les soumettre à nouveau au processus de fabrication. Leur recyclage exige qu'on se dote d'un système ou d'une infrastructure pour chacune des grandes étapes suivantes:

  • cueillette,
  • tri,
  • transformation,
  • mise en marché.

Cueillette

Pour que le recyclage donne des résultats, il faut compter sur un approvisionnement suffisant en matières à recycler, ce qui nécessite la participation de nombreuses fermes. Mais les matières plastiques sont encombrantes et se transportent mal.

Un bon moyen de réduire les frais de transport de ce matériau encombrant est de le mettre en balles à la ferme à l'aide d'une ramasseuse-presse à balles rectangulaires munie de fourches qui assurent l'alimentation transversale de l'enceinte de mise en balles où le plastique est comprimé (figures 1 et 2). Pour ramasser le plastique, l'étendre en un andain d'environ 1 m x 0,6 m de haut (3 pi x 2 pi de haut) et guider la ramasseuse-presse par-dessus l'andain. Ne jamais alimenter manuellement la ramasseuse-presse! L'enchevêtrement des mains ou des pieds dans le plastique pourrait occasionner des blessures graves. Une ramasseuse-presse à balles cylindriques pourrait aussi faire l'affaire, mais la forme et la taille de ces balles rendent la manipulation trop difficile. Une autre solution consiste à comprimer le plastique à l'aide d'un compacteur industriel (figure 3). On peut ainsi comprimer les matières plastiques à environ 1/6 de leur volume initial (figure 4).

Andain formé de films plastiques en train d'être mis en balles.

Figure 1 Andain formé de films plastiques en train d'être mis en balles.

Petite balle rectangulaire formée à partir des films plastiques qu'on voit à l'arrière-plan disposés en andains (longueur: 0,76 m; poids approximatif: de 15 à 20 kg).

Figure 2. Petite balle rectangulaire formée à partir des films plastiques qu'on voit à l'arrière-plan disposés en andains (longueur: 0,76 m; poids approximatif: de 15 à 20 kg).

Grosse balle de plastique comprimé (dimensions: 101,6 cm x 121,92 cm x 121,92 cm; poids: 680 kg).

Figure 3. Grosse balle de plastique comprimé (dimensions: 101,6 cm x 121,92 cm x 121,92 cm; poids: 680 kg).

Compactage de films plastiques. Le compactage réduit le volume des films plastiques à environ 1/6 de leur volume en vrac, ce qui facilite leur manutention et leur transport.

Figure 4. Compactage de films plastiques. Le compactage réduit le volume des films plastiques à environ 1/6 de leur volume en vrac, ce qui facilite leur manutention et leur transport.

Tri

Le film plastique utilisé en agriculture est essentiellement un polyéthylène de faible densité. Un tri est nécessaire, car ce matériau peut renfermer différents produits et additifs. Ainsi, les pellicules de plastique, d'une épaisseur de 0,9 à 1 point (millième de pouce), renferment des adhésifs, tandis que les tubes de plastique, dont l'épaisseur varie entre 4 et 10 points, n'en renferment aucun.

Traitement

Il faut laver les films plastiques avant leur recyclage, qu'il s'agisse de les réduire en pastilles destinées à être transformées en films, ou de les mouler en des produits tels que bois synthétique ou poteaux de clôture. A leur arrivée à l'usine de transformation, les plastiques sont soumis à une inspection et sont acceptés ou refusés selon leur degré de contamination. En entend par contamination, la présence de saleté, de sable, de pierre, de graisse, de végétaux, d'eau, d'autres types de plastiques, de colle, de ruban adhésif et de détérioration par les rayons ultraviolets (UV). Si le film a perdu de sa flexibilité et est ridé, c'est qu'il a subi une forte détérioration par les rayons UV. Les possibilités de le recycler en un film destiné à un usage agricole sont alors considérablement compromises.

Les films plastiques sont ensuite déchiquetés, lavés et débarrassés des contaminants, puis insérés dans une extrudeuse où ils fondent sous l'effet de la chaleur et de la pression. Le plastique fluide est extrudé en des fils de base, puis refroidi et coupé en pastilles. Les industriels utilisent ces pastilles pour fabriquer des produits faits de films plastiques.

Il arrive que certains films plastiques soient déchiquetés, fondus et moulés immédiatement.

Mise en marché

Film recyclé

Les films plastiques utilisés en agriculture peuvent être réutilisés de nouveaux comme films plastiques. Cette solution est idéale puisqu'elle évite d'avoir à trouver un marché pour le produit recyclé.

Produits de plastique moulés

Le moulage permet d'obtenir toute une gamme de produits: bois synthétique pour les aménagements paysagers, clôtures, planches pour enclos, poteaux, bancs, tables à pique-nique et palettes (figure 5). La mise en marché de ces produits passe nécessairement par l'élaboration d'un plan de marketing.

Table à pique-nique en plastique recyclé (bois synthétique).

Figure 5. Table à pique-nique en plastique recyclé (bois synthétique).

Enfouissement à la ferme

L'agriculteur peut également enfouir sur ses terres les films plastiques propres qui ont servi à ses activités agricoles (déchets agricoles). Toutefois, il est déconseillé de le faire, d'une part, parce que ces déchets sont difficiles à retirer des lieux par la suite, d'autre part, parce que les matières organiques qui pourraient s'y trouver emprisonnées risquent de contaminer la nappe d'eau souterraine.

Transport vers une décharge

Les ordures ménagères et les films plastiques utilisés en agriculture prennent le plus souvent le chemin de la décharge et ce, dans le monde entier.

Pour l'agriculteur, cette solution pose les problèmes suivants:

  • Les décharges se remplissent et sont de moins en moins nombreuses.
  • Les redevances de déversement varient de 80 $ à 160 $ la tonne.
  • Certaines décharges municipales refusent les films plastiques agricoles.

Utilisation comme source d'énergie

La récupération d'énergie est une avenue à laquelle d'autres pays ont recours pour leurs films plastiques et leurs ordures ménagères. Aux Etats-Unis, il existe 136 usines de récupération d'énergie et une centaine d'autres sont prévues d'ici l'an 2000. En Allemagne, la récupération d'énergie suscite de plus en plus d'intérêt comme solution de gestion des déchets. On trouve au tableau 1 la valeur énergétique de différents produits.

Pour le moment, en Ontario, on ne peut destiner les films plastiques agricoles à la récupération d'énergie, à moins peut-être de les expédier à une usine aux États-Unis. Mais cette solution pourrait s'avérer couteuse si l'on considère les frais de transport et les éventuelles redevances de déversement.

Bien que la récupération de l'énergie contenue dans les ordures ménagères entrame une réduction de volume de l'ordre de 95 %, les usines doivent maintenir des températures élevées pour brûler les déchets et doivent de plus se doter de dispositifs anti-pollution.

Tableau 1. Valeurs énergétiques de différents produits
Produit BTU/livre

Films plastiques agricoles
- pellicules, sacs,
- tubes et feuilles

18 500 à 19 500
Bois 7 000 à 7 500
Papier journal 8 000
Mazout 20 500

Le recyclage aujourd'hui et demain

Le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario participe à des programmes de mise à l'essai et à des journées de cueillette-pilote de concert avec des entreprises de recyclage dans le double but de résoudre les problèmes de nettoyage des films plastiques et d'explorer les possibilités d'utilisations finales. Une fois que la technique sera mise au point, on espère récupérer 97 % des films plastiques sous forme de pastilles destinées à une nouvelle transformation. Combinées à parts égales avec des pastilles vierges, les pastilles recyclées pourraient ensuite servir à fabriquer des sacs à ordures, des géotextiles, des valises, des coupe-froid, etc.

Les premiers résultats indiquent que pendant le processus, le film étirable s'enroule sur lui-même, est difficile à laver, emprisonne l'eau et la saleté et provoque le bourrage des claies des extrudeuses. Des adaptations seront donc nécessaires pour réduire les films plastiques en pastilles ou flocons destinés à la transformation.

La fabrication de matériaux de construction à partir de films plastiques agricoles donne des résultats très encourageants. Voici toutefois un aperçu des problèmes rencontrés: les films plastiques sont trop mouillés et trop sales pour être manipulés; les résidus d'ensilage et d'ensilage mi-fané laissent, après leur combustion, des stries brunes dans le plastique. Des remèdes possibles pourraient être, dans le premier cas, d'incorporer au processus un séchoir permettant l'utilisation de matières mouillées ou d'utiliser strictement des films plastiques secs et, dans le deuxième cas, d'ajouter un colorant foncé.

Résumé

Les principaux problèmes que posent les films plastiques agricoles sont les suivants:

  • impossibilité de les garder propres;
  • dégradation par les rayons UV;
  • coûts élevés de cueillette et de tri;
  • absence d'un marché fiable pour les utilisations finales.

Les efforts sont déployés dans le monde entier pour recueillir et recycler les films plastiques agricoles. Les problèmes soulevés trouveront bientôt des solutions. Pour le moment, la meilleure recommandation que l'on puisse faire aux agriculteurs ontariens est de remiser leurs films plastiques usagés jusqu'à ce que des projets de recyclage hors-ferme voient le jour.

Mesures à prendre en vue du recyclage hors-ferme

  • Une fois que le film plastique est retiré, le secouer pour le débarrasser des contaminants (saletés, ensilage mifané, eau, glace, etc.). Séparer les ficelles du plastique.
  • Remiser immédiatement les films plastiques à l'intérieur pour stopper la dégradation par les rayons UV. Certains agriculteurs entreposent le plastique dans des remorques à foin à l'intérieur de hangars.
  • Garder les films plastiques propres et secs.
  • Comprimer les films plastiques ou les mettre en balles rectangulaires afin de faciliter leur manutention, leur entreposage et leur transport. Utiliser uniquement des ficelles de plastique (non de jute) pour la mise en balles.
  • Expédier les films plastiques en vrac ou en balles à l'usine de recyclage où a lieu le projet-pilote.
  • Entreposer les matières plastiques en vue d'un éventuel programme de recyclage à grande échelle.

Remarque : Si les matières plastiques renferment plus de 5 % de contaminants, elles ne pourront pas servir au recyclage et Seront refusées.

La présente fiche technique a été révisée par Hugh Fraser, P. Eng., MAAARO, ainsi que Murray Blackie, Richard Warner et Doug Morrows, MEÉO.

 


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca