Entretien du matériel de traite et de manutention du lait


Fiche technique - ISSN 1198-7138  -  Imprimeur de la Reine pour l'Ontario
Agdex : 410/725
Date de publication : 07/86
Commande no. 86-103
Dernière révision : 08/2012
Situation : Nouvelle
Rédacteur : G.A. Garland - Chef de la section génie rural/Collège de technologie agricole de New Liskeard.

Table des matières

  1. Bassin refroidisseur
  2. Dispositif de réfrigération
  3. Pompe à vide
  4. Valves de contrôle du vide ou régulateurs
  5. Pulsateur
  6. Canalisation à vide
  7. Réservoir de vide
  8. Composants en caoutchouc
  9. Griffe
  10. Lactoduc
  11. Chambre de réception
  12. Pompe à lait
  13. Appareil de contrôle

Introduction

Le fait de suivre un programme d'entretien préventif peut s'avérer très bénéfique pour le producteur de lait, car ceci élimine les visites du réparateur ainsi que les périodes d'arrêt, tout en minimisant les risques de pannes majeures ou de dégâts irréversibles à une pièce vitale. L'utilisateur devrait savoir non seulement comment son système de traite marche, mais aussi quelles inspections et quelles opérations d'entretien sont nécessaires pour que son installation continue à fonctionner avec une efficacité quasi neuve. Le texte ci-dessous donne une liste de vérifications et de suggestions en matière d'entretien qui vise à aider le producteur laitier à conserver son matériel de traite en très bon état de marche.

Bassin refroidisseur

1. Vérifier le moteur de l'agitateur: fuites, fonctionnement bruyant, écrans protecteurs et roulements d'arbre usés. 1. Remplacer les joints du moteur de l'agitateur qui fuient. Serrer les boulons tenant les supports du moteur. Remplacer les écrans protecteurs et les roulements usés.
2. Vérifier le dispositif de mise en route du moteur et s'assurer qu'il met l'agitateur en marche et parvient à la position arrêt. 2. Remplacer le dispositif de mise en route du moteur s'il ne fonctionne pas correctement.
3. Vérifier la précision du thermomètre; il devrait indiquer 0° C (32° F) lorsqu'il est immergé dans de l'eau glacée. S'assurer que la colonne n'est pas bloquée. 3. Remplacer le thermomètre s'il est défectueux.
4. Vérifier qu'il n'y ait pas de fuites aux robinets. 4. Remplacer le joint torique « O ring » de la valve s'il fuit. Certaines composantes du robinet devront être remises en état.
5. Vérifier la durée de fonctionnement du refroidisseur. Celui-ci doit faire baisser la température à 10° C (50° F) en moins d'une heure après la première traite, et à 4° C (40° F) au bout de deux heures et maintenir cette température à ce niveau par la suite. La température du mélange de la deuxième, troisième et quatrième traites doit demeurer inférieure à 10° C (50° F). 5. Si la durée de fonctionnement est trop longue, vérifier et nettoyer le condenseur. Vérifier le réfrigérant.
6. Vérifier la présence de mousse, d'amas de crème ou de glaçons à la surface du lait. 6. (a) La présence de mousse indique des fuites d'air dans le système de traite ou une agitation excessive du lait.
(b) Les amas de graisse flottant à la surface du lait sont généralement dûs à une agitation excessive.
(c) Présence de lait congelé à la surface ou en couches au fond du réservoir. On peut éviter la congélation du lait en mettant en marche la réfrigération lorsque le niveau de lait atteint les pales de l'agitateur et en réglant le thermostat de façon à ce que ce lait soit refroidi à 34° C (38-40° F).

Dispositif de réfrigération

1. Vérifier s'il y a de la poussière ou de la saleté sur le serpentin de refroidissement--l'air doit se mouvoir sans obstacles à travers le serpentin et être évacué dans l'atmosphère. 1. Si le serpentin de refroidissement est sale, mettre l'interrupteur en position arrêt, laver à la brosse avec une solution légèrement détergente, rincer avec de l'eau du robinet à partir du côté du ventilateur, et laisser sécher pendant trois heures avant de remettre en marche.
2. Vérifier la présence de signes de fuite (taches de graisse) sur le dispositif de réfrigération et les conduits. 2. Mentionner au réparateur toutes fuites d'air ou de réfrigération.
3. Vérifier au travers de la fenêtre d'inspection le réfrigérant après que le dispositif ait fonctionné pendant 15 minutes. Le réfrigérant doit être clair, sans traces de mousse. 3. Si le réfrigérant mousse, en faire ajouter par le réparateur.
4. Vérifier le moteur du ventilateur du condenseur. 4. Attirer l'attention du réparateur sur tout mauvais fonctionnement ventilateur du condenseur.

Pompe à vide

1. Vérifier le niveau d'huile chaque semaine. 1. Remplir avec le type d'huile approprié recommandé par le fabricant. Certaines huiles contiennent des additifs qui forment une boue lorsqu'ils sont mélangés avec de l'eau ou des détergents. Ne pas mettre trop d'huile, car le surplus sera rejeté par le tuyau d'échappement.
2. Vérifier le type et la tension des courroies. Faire tourner la pompe à la main pour voir si les pales retombent sans entrave, pour détecter soit une résistance inhabituelle, soit des poulies mal fixées, soit des roulements grippés. Vérifier l'alignement des poulies. 2. Avec les courroies trapézoïdales, il faut faire attention à ce que la section de la courroie corresponde à la section de la poulie; par exemple, une courroie de section B ne doit pas être utilisée avec une poulie de section A. Régler la tension des courroies d'entraînement de façon à ce qu'il y ait un léger fléchissement sur le côté qui est flasque durant le fonctionnement. Réparer ou remplacer les pales, les roulements et les courroies d'entraînement usés.
3. Vérifier la propreté de la pompe à vide. 3. Tous les six mois, ou lorsque la pompe devient souillée par le lait, celle-ci doit être nettoyée à l'aide de carburant diesel ou d'un mélange de kérosène et d'huile dans une proportion de 4:1. On déverse environ deux chopines de ce mélange dans l'orifice d'admission pendant que la pompe fonctionne. Si un nettoyage en profondeur est nécessaire, on peut remplir la pompe et laisser tremper. Une fois la pompe nettoyée, il faut introduire une demie chopine d'huile par l'orifice d'admission pour assurer une lubrification adéquate.
4. Vérifier les tuyaux d'échappement d'air. 4. Le tuyau d'échappement ne doit jamais être plus petit que l'orifice de sortie de la pompe, sinon, la pression limitera sérieusement les performances de celle-ci. Il ne faut pas utiliser de coudes, car ceux-ci restreignent trop le mouvement de l'air. Les courbures de grand rayon sont préférables. Un clapet doit empêcher une rotation en sens inverse lorsque la pompe s'arrête.
5. Vérifier la capacité de la pompe à l'aide d'un mesureur le débit. 5. Tous les six mois, faire vérifier par un technicien la capacité de la pompe pour détecter les usures, les fuites et les obstructions dans le système.

Valves de contrôle du vide ou régulateurs

1. Vérifier l'emplacement du régulateur. 1. Dans les systèmes à pot trayeur, le régulateur doit etre placé dans un endroit propre situé sur la canalisation à vide, entre la réserve de vide et le premier robinet. Dans un système avec lactoduc, le régulateur doit se trouver (a) entre la réserve de vide et le piège sanitaire, à proximité de la chambre de réception ou (b) sur la réserve de vide.
2. Vérifier la capacité du régulateur. 2. Le régulateur doit être capable d'admettre une quantité d'air au moins égale à la capacité de la pompe à vide. Tout système de traite doit être muni d'une soupape de sécurité réglée à 2 ou 3 pouces au dessus de la pression normale de vide, ceci pour pallier en cas de défaillance du régulateur.
3. Vérifier la valve, les tamis et les filtres. 3. Les valves du régulateur, les sièges de soupape, les tamis et les filtres doivent etre démontés et nettoyés à fond au moins deux fois par année, sauf s'ils sont situés à un endroit où la poussière est inévitable; dans ce cas, ils doivent etre nettoyés plus souvent. Ne pas lubrifier les valves ou les pièces mobiles, car ceci ne fera que capter la poussière et la saleté et coller les valves.

Pulsateur

1. Vérifier le rapport de pulsation. Ce terme désigne la durée de la phase de succion (ou de traite) du manchon par rapport à la phase de massage (ou de repos). Ceci ne peut etre vérifié qu'avec des appareils spéciaux. 1. Exemples de rapports de pulsation: 50:50 et 60:40. Sachez ce qui est recommandé pour votre matériel et faites part de tout mauvais fonctionnement à votre réparateur.
2. Vérifier la vitesse de pulsation. Ce terme désigne le nombre de cycles (phase de traite + phase de repos = I cycle) que le pulsateur effectue en une minute. Vous pouvez la vérifier avec une montre en introduisant votre pouce dans un manchon lorsque le système est en marche et en comptant le nombre de pressions par minute. 2. La vitesse recommandée se situe entre 50 et 60 pulsations par minute, et dépend de facteurs tels que le rapport de pulsation, le niveau de vide et le type de manchons. Vérifiez les recommandations du fabricant et suivez-les pour garder un équilibre entre ces facteurs. Ne faites pas vos propres expériences.
3. Vérifier la propreté des pulsateurs. Vérifier les filtres et les diaphragmes. 3. Les pulsateurs de type ancien ont besoin de nettoyages fréquents des entrées d'air et, à l'occasion, d'un remplacement des joints de valve en caoutchouc. Certains peuvent etre lavés régulièrement, mais vérifier les recommandations du fabricant avant de les mettre en contact avec l'eau.
4. Vérifier la présence de courants. Rechercher les raccordements laches et les court-circuits sur les pulsateurs electrlques. 4. Communiquer les problèmes à la connaissance du réparateur.

Canalisation à vide

1. Vérifier tous les robinets à vide pour des fuites. 1. Resserrer ou remplacer les robinets défectueux.
2. Vérifier si les valves de vidange ne fuient pas. 2. Ajuster ou remplacer si nécessaire.
3. Vérifier s'il y a accumulation de débris dans le tuyau. 3. Faire circuler de l'eau chaude à laquelle on a ajouté un détergent sans mousse.
4. Vérifier l'étanchéité des joints des pièges sanitaires. 4. Ajuster ou remplacer.

Réservoir de vide

1. Vérifier la capacité du réservoir. 1. Les réservoirs doivent avoir une capacité d'au moins 5 gallons par poste de traite.
2. Vérifier s'il y a de la rouille à l'intérieur. 2. Remplacer le réservoir si nécessaire.
3. Vérifier la propreté et le système d'auto-nettoyage. 3. Nettoyer en faisant circuler de l'eau.

Composants en caoutchouc

1. Vérifier les tuyaux courts à air sur les trayeuses. 1. Ne jamais traire avec des trous dans les tuyaux de pulsateur.
2. Vérifier les manchons. 2. Jeter tout manchon avec des trous ou des fissures. Jeter tout manchon ayant dépassé le nombre de traites recommandé par le fabricant; exemple: 1000 traites.
3. Vérifier les conditions de rangement des composants en caoutchouc. 3. Il est recommandé d'avoir sous la main deux jeux de manchons; I'un est conservé dans une solution de lessive et utilisé une semaine sur deux.

Griffe

1. Vérifier les orifices d'admission d'air. 1. Nettoyer à fond tous les orifices d'admission d'air. Une traite lente et/ou une noyage de la griffe peuvent être dues à des orifices obstrués. Ne pas augmenter le diamètre de ces orifices.
2. Vérifier la valve, le flotteur, les joints d'étanchéité et les collecteurs d'admission d'air. 2. Nettoyer et remplacer toute pièce défectueuse.
3. Vérifier la stabilité du niveau de vide lorsque tous les postes de traite fonctionnent. 3. Ce test établira si un vide constant et stable existe dans les gobelets en tout temps au cours de la traite.

Lactoduc

1. Vérifier si la pente est correcte. 1. Maintenir une pente de 40 mm par 3 m (1 l/2 pouces par 10 pieds) en direction de la chambre de réception depuis le point le plus élevé du tuyau.
2. Vérifier l'emplacement des entrées de lait et si celles-ci fuient. 2. Garder les admissions dans le tiers supérieur du tuyau pour empêcher les fluctuations de vide. Assurez-vous que les valves se ferment comme il faut pour éviter les pertes de vide.
3. Vérifier si les raccordements fuient. 3. Pour empêcher les pertes de vide, resserrer les raccordements; nettoyer et/ ou remplacer les joints d'étanchéité.

Chambre de réception

1. Vérifier si les joints d'étanchéité, les raccords et la valve anti-retour fuient. 1. Nettoyer et/ou remplacer les joints. Resserrer les raccords
2. Vérifier si les sondes électriques sont corrodées ou usées. 2. Faire part de toute accumulation inexpliquée à votre réparateur.

Pompe à lait

1. Vérifier les coussinets, les joints d'étanchéité et les membranes. 1. Pour assurer des performances et une hygiène adéquate, procéder aux réglages et aux remplacements nécessaires.

Appareil de contrôle

Les producteurs peuvent faire beaucoup pour préserver les performances de leur matériel de traite et de manutention du lait. Cependant, pour localiser de nombreux défauts, des vérifications effectuées par une personne sachant se servir des appareils nécessaires à cette fin sont nécessaires.

Souvent, l'efficacité d'une machine à traire se détériore graduellement, sans que l'agriculteur le remarque. C'est pour cette raison qu'il est conseillé de vérifier le système au moins deux fois par an. Ces vérifications sont conçues pour localiser les défauts de fonctionnement dans la pompe, le régulateur et le manomètre, ainsi que dans les pulsateurs et les manchons. La réserve d'air est mesurée, et si elle est inadéquate, la raison en est déterminée.

Dans de nombreux cas, des réparations ou des réglages mineurs effectués sur le champ rétabliront l'efficacité du système.

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca