Outil de prise de décisions


Des données fiables sur votre exploitation et des exploitations comparables peuvent stimuler votre rentabilité

Il peut être difficile de choisir une voiture d'occasion. Un vaste choix de modèles s'offre à vous. Vous trouverez cependant une multitude de renseignements qui vous aideront à faire un choix éclairé. Le prix, la réputation du fabricant, l'âge du véhicule, les évaluations indépendantes et l'historique de l'entretien peuvent tous entrer en ligne de compte. Une fois que vous avez acheté un véhicule, il est simple de déterminer si votre décision était avisée, car vous ne tarderez pas à découvrir si vous avez fait une bonne affaire ou acheté un « citron ».

La prise de décisions entourant la production et les finances de votre ferme est encore plus difficile. Vous serez mieux en mesure de prendre des décisions informées si vous disposez de données fiables. Comme à l'achat d'une voiture, vous saurez aussi si votre décision était la bonne en observant les résultats des changements que vous adoptez.

L'analyse comparative (benchmarking) est l'un des outils que vous pouvez utiliser pour prendre des décisions. Ce terme désigne la collecte, l'analyse et la comparaison des données avec les données sur la production et les finances d'exploitations agricoles comparables.

Dans sa forme la plus simple, l'analyse comparative tente d'évaluer le rendement, c'est-à-dire la production par rapport aux intrants. La production de lait par vache est en un bon exemple. À un niveau plus détaillé, l'analyse comparative permet d'évaluer toute une gamme d'intrants, tels que la main-d'œuvre, les terres ou le capital pour analyser le rendement selon plusieurs critères.

L'analyse comparative vous permet de documenter votre situation actuelle et de l'améliorer.

Un outil pratique

Une analyse comparative de fermes laitières en Pennsylvanie peut nous renseigner sur l'utilité d'un tel outil. Pour réaliser cette étude, les chercheurs de l'université de Pennsylvanie ont utilisé des données tirées des dossiers d'impôt de 2001 issus du Pensylvania Farm Bureau. Après avoir effectué un contrôle des données déclarées telles que la race, le système de traite et l'organisation de la grange, les chercheurs détenaient 34 ensembles de données sur les exploitations laitières. Ces ensembles de données portaient sur des troupeaux de vaches Holstein logés dans des granges à stalles entravées équipées de lactoducs. La production moyenne par vache était de 8,260 kilogrammes.

Six des 34 exploitations étaient jugées très efficaces. Leur utilisation des intrants pour produire du lait et de la matière grasse était la plus efficace. En comparaison, les exploitations inefficaces utilisaient beaucoup plus d'intrants.

L'analyse comparative a cerné les faiblesses des fermes les moins efficaces et révélé où elles devaient réduire leur consommation d'intrants pour renouer avec l'efficacité. Dans la plupart des cas, les chercheurs ont trouvé que ces exploitations devaient utiliser moins de main-d'œuvre et de terres pour améliorer leur efficacité. C'est ce qu'illustre le tableau des résultats de l'analyse comparative menée par l'université de Pennsylvanie.

Pour mener une analyse comparative, il faut établir des comparaisons pertinentes sur la production et les compétences en gestion. Les chercheurs de l'université de Pennsylvanie ont conclu que les groupes faisant l'objet d'une analyse comparative devraient utiliser les mêmes technologies à la ferme. Il ne faut donc pas comparer les exploitations à stalles ouvertes aux exploitations à stalles entravées ou les grandes exploitations aux petites exploitations. Ce n'est qu'ainsi que l'analyse comparative peut cerner les écarts d'efficacité qui sont dus à la gestion et non aux technologies.

Résultats de l'étude comparative réalisée à l'université de Pennsylvanie.

Rendement de l'exploitation laitière Main-d'œuvre
(à plein temps)
Nombre de vaches Superficie des terres (ha) Lait (kg/vache) Matière grasse (kg/vache)
Élevé
1.91
87
156
10,010
368
Faible
2.16
77
102
7,300
275

Ne pas oublier les données économiques

Les chercheurs ont souligné que l'intégration de données économiques à l'analyse comparative produit aussi des informations importantes. Les fermes trouvées inefficaces du point de vue de la production peuvent s'avérer plus efficaces sur le plan économique.

L'étude de l'efficacité des capitaux empruntés produit des renseignements utiles aux fins de la planification et permet d'établir des comparaisons entre les données importantes relatives au revenu et à la rentabilité de l'exploitation. Dans l'étude de l'université de Pennsylvanie, plusieurs exploitations affichaient une bonne rentabilité, mais des revenus nets réduits en raison des coûts financiers.

Un avantage important de l'analyse comparative est qu'elle procure une vue d'ensemble de l'exploitation, ce qui permet de voir comment un changement dans un secteur opérationnel se répercute sur les autres secteurs de l'exploitation, et de comparer l'exploitation à d'autres exploitations très semblables, plutôt qu'à une moyenne.

Les producteurs laitiers du Canada ont accès à un outil d'analyse comparative offert par Can West DHI; il s'agit du programme Profit Profiler. Il compare les données d'entreprise individuelles aux données d'un groupe d'entreprises semblables. Les données d'analyse comparative de l'Ontario sont publiées dans un rapport intitulé Ontario Dairy Farm Accounting Projet Report qui se trouve dans la section Farmers du site Web de Dairy Farmers of Ontario sous la rubrique Publications.

C'est un défi de tenir compte des divers intrants, soit la main-d'œuvre, les terres, les vaches, l'alimentation, la gestion et les dépenses en immobilisations, pour planifier la production laitière et évaluer les décisions. C'est bien plus difficile que choisir une voiture d'occasion, et les enjeux sont plus importants. L'analyse comparative vous procure cependant un outil pratique pour surmonter ce défi et améliorer votre exploitation.

Bibliographie :

Stokes, J.R., PR. Tozer et J. Hyde. 2007. Identifying efficient dairy producers using data envelope analysis. J. Dairy Sci. 90: 2555-2562.

Cet article a été initialement publié dans la chronique « Ruminations » de la revue The Milk Producer Magazine, édition, novembre 2009.


Auteur : Tom Wright -spécialiste de la nutrition des bovins laitiers/MAAARO
Date de création : 6 mai 2010
Dernière révision : 6 mai 2010

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca