La Chaux Permet-elle d'enrayer la Mammite?

Dans une étude récente, on a comparé l’effet de la chaux et du remplacement quotidien de la litière sur le nombre et les types de bactéries présentes dans la sciure et sur le bout des trayons.

L’ajout de chaux à la litière faisait diminuer le nombre de bactéries dans la litière et sur le bout des trayons, mais cet effet durait moins de 48 heures.

Lors d’études précédentes, on avait constaté que le remplacement de la litière du tiers postérieur de la stalle entraînait une diminution du nombre de bactéries, mais ce n’a pas été le cas dans la présente étude.

Il est possible que les effets de l’ajout de chaux ou du remplacement plus fréquent de la litière soient masqués par ceux dus au logement et à la gestion. Pour réduire le nombre de bactéries de façon significative, vous devrez peut-être modifier certains éléments des locaux où vit votre troupeau (ventilation, densité d’occupation des locaux, entreposage de la litière dans un endroit plus sec, conception de l’étable).

Ces facteurs jouent un rôle déterminant en matière de prévention et, tant que vous ne les aurez pas corrigés, les mesures relativement mineures telles que l’ajout de chaux ou le remplacement plus fréquent de la litière ne suffiront pas à réduire l’incidence de la mammite bien qu’elles puissent être utiles dans une certaine mesure.

Article paru dans la revue Ontario Milk Producer en février 1999.


Auteur : Ann Godkin - vétérinaire/MAAARO
Date de création : février 1999
Dernière révision : février 1999

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca