Emploi des plantes modifiées comme aliment pour le bétail

Toute plante génétiquement modifiée doit répondre aux normes établies par l’Agence canadienne d’inspection des aliments avant qu’on puisse s’en servir comme aliment pour le bétail.

Lors de l’évaluation de la salubrité des aliments, on procède à un examen des résultats d’études nutritionnelles, moléculaires, biochimiques, immunologiques et toxicologiques. Jusqu’à présent, l’ACIA a approuvé 35 plantes modifiées comme aliment pour le bétail (variétés de maïs, de colza canola, de pomme de terre, de soja, de blé, etc.).

Le bétail digère et absorbe les éléments nutritifs présents dans les plantes modifiées génétiquement comme il le fait pour les aliments conventionnels. Pendant la digestion, les protéines et l’ADN sont dégradés en éléments nutritifs de base que l’animal absorbe et grâce auxquels il assure sa croissance, son maintien et sa reproduction.

On a effectué plus de 20 essais de rendement des aliments pour animaux. Tous ces travaux ont permis de montrer que le maïs en grain et le tourteau de soja provenant de plantes génétiquement modifiées avaient un rendement comparable aux variétés conventionnelles.

Dans les études portant sur les bovins laitiers et d’autres types de bétail, on n’a détecté aucune protéine transgénique dans les échantillons de lait, ni dans les blancs et les jaunes d’œufs, ni dans les tissus d’animaux nourris avec du maïs qu’on avait rendu résistant aux insectes.

De nombreux facteurs influent sur la qualité du maïs ensilé (variété, maturité, teneur en eau, transformation, longueur de coupe et tassement). Marj Faust, spécialiste de la production laitière à la Iowa State University Extension, a comparé les caractéristiques de la qualité de l’ensilage. Elle déclare que grâce à la protection contre les ravageurs, les plants de maïs peuvent être plus sains; elle précise également que les plantes Bt ont une plus forte teneur en eau que les autres hybrides équivalents au moment de la récolte et lorsqu’ils sont entreposés en vue de l’alimentation du bétail.

Ruminations, revue Ontario Milk Producer


Auteur : Dawn Pate - spécialiste de la résistance aux antibiotiques et des biotechnologies/MAAARO
Date de création : 01 octobre 2000
Dernière révision : 26 août 2003

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca