Les répercussions de la pluie sur la qualité des fourrages

La difficulté de faire les foins entre deux averses de pluie pendant l'été 2008 a certainement causé bien des frustrations aux producteurs. La valeur nutritive et la valeur fourragère des cultures s'en sont aussi ressenties.

La pluie qui a retardé les récoltes de luzerne sur les fermes a peut-être occasionné les changements suivants dus à la maturité avancée de la luzerne de type fourragère:

  • taux accrus de cellulose au détergent neutre (NDF) (environ 0,9 % d'augmentation par jour de retard de la récolte);
  • taux accrus de fibres au détergent acide (FDA) (environ 0,7 % d'augmentation par jour et augmentation de la lignine);
  • baisse de protéines (environ 0,5 % par jour);
  • baisse de calcium causée par la maturité et une plus forte teneur en herbe.

Si le foin a été exposé à la pluie, voici d'autres changements physiques:

  • défoliation accrue causée par un endommagement physique (les feuilles sont riches en protéines et pauvres en fibres);
  • décomposition accrue des protéines en azote non protéique (la décomposition est rapide lorsque les taux d'humidité sont supérieurs à 60 %);
  • baisse des taux de glucides solubles qui réduisent la vitesse de fermentation;
  • lessivage des minéraux hydrosolubles;
  • chute de 30 à 50 % du rendement en matière sèche;
  • hausse de la teneur en fibres.

À peine cinq ou six jours suffisent pour que les valeurs idéales de votre foin de luzerne à 20 % de protéines brutes, 30 % de FDA et 40 % de NDF se détériorent et se fixent à 17, 34 et 45 % respectivement. Lorsqu'une culture fourragère de qualité inférieure est récoltée, il n'y a pas d'autre choix que de la servir. Cependant, certains rajustements sur les plans de l'alimentation et de la gestion sont requis. Voici la liste de v'érifications à effectuer:

  • Analysez tous les fourrages avant de les servir et équilibrez les rations plus souvent.
  • Inspectez les fourrages secs et les ensilages fermentés pour déceler tout endommagement par la chaleur.
  • Sachez où vous avez stocké les aliments de qualités différentes. Réservez le fourrage de meilleure qualité pour les vaches très productives ou en début de lactation, ou pour les périodes de l'année où le nombre de vaches fraîches est plus élevé.
  • Si le foin est de piètre qualité, servez de 15 à 25 % plus d'aliments qu'à la normale. Laissez les vaches faire le tri et choisir les meilleurs morceaux.
  • Dans le cas d'une ration totale mélangée (RTM) avec une longueur de hachage réglable, hachez le foin un peu plus fin pour améliorer l'ingestion et la digestibilité. S'assurer cependant de conserver une longueur suffisante des fibres.
  • Servez plus d'ensilage de maïs ou d'ingrédients riches en fibres, tels que des enveloppes de soya, de la pulpe de betterave, des drêches de brasserie ou des graines de coton.
  • Planifiez d'acheter plus d'aliments protéiques. Pensez à des produits de remplacement tels que des drêches de distillerie, de la farine de gluten de maïs, du tourteau de canola ou encore du soya brut.
  • Traitez votre maïs ensilé avec de l'ammoniac pour augmenter la protéine facilement assimilable.
  • Réglez le type ou la quantité de mélange minéral en fonction de la baisse des taux de calcium.
  • Surveillez l'apparition de moisissures dans les aliments ou la formation de mycotoxines. En cas de doute, abstenez-vous de servir ces aliments.
  • Envisagez de servir deux RTM. Utilisez les fourrages de qualité inférieure dans la RTM des plus faibles productrices.
  • Servez des aliments à base de levures ou de cultures de levure pour augmenter le nombre de bactéries qui digèrent la cellulose dans le rumen.

Servir des fourrages de moins bonne qualité requiert une gestion et une optimisation des rations plus élevée.

La version anglaise de cet article a paru dans le numéro de novembre 2008 du magazine Ontario Milk Producer, à la chronique intitulée Ruminations.


Auteur : Barry Potter - spécialiste du bétail/MAAARO
Date de création : novembre 2008
Dernière révision : 23 octobre 2013

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca