Est-ce un grain? Est-ce un fourrage? Non! Ce sont des écales de soya!

Publié le mercredi, 20 avril 2005 dans AGRICOM

Introduction
Aide à éviter l'acidose

Introduction

Les écales de soya ont généré passablement d'intérêt en recherche depuis quelques années. Voici un résumé des points les plus marquants.

Lors de la transformation de la fève soya pour en extraire l'huile ou la fraction protéique, les fèves sont débarrassées de l'écale et ensuite broyées. Cette pâte de soya sera par la suite traitée pour en séparer l'huile et d'autres produits comme la lécithine par exemple. Les sous-produits issus de ces extractions sont le tourteau de soya, (utilisé à grande échelle en alimentation animale) et les écales.

Les écales ont une faible densité (170 kg/m3) comparativement au maïs qui est pour sa part, quatre fois plus dense. Dans le but de réduire le volume et par conséquent les coûts de transport, les écales sont souvent moulues et agglomérées (cubées). La composition des écales de soya provient en grande partie de l'enveloppe extérieure de fèves mais selon la méthode de traitement, le type de soya et son état, l'analyse du produit peut varier substantiellement.

Les écales de soya ont une teneur élevée en fibre mais contrairement à la plupart des autres sources de fibres, les écales de soya sont très digestibles par les ruminants. Une digestibilité élevée de la fibre implique un niveau plus élevé d'énergie disponible pour la vache. En fait, les écales de soya ont un niveau d'énergie similaire à celui des grains. Par conséquent, la fibre des écales de soya peut remplacer une partie du grain de la ration de la vache et n'aura pas l'impact négatif sur la flore ruminale que les grains pourraient avoir (voir le tableau 1).

Tableau 1. Analyse moyenne des écales de soya sur une base matière séche

Protéine brute 11,8
ADF 47,7
NDF 65,6
Cellulose 43 %
Hemicellulose 17,8 %
Hydrate de carbone non structuraux 7,9 %
Amidon 2,9%

| Haut de la page |

Aide à éviter l'acidose

Quand de grandes quantités d'amidon entrent dans le rumen, l'équilibre fragile de cet écosystème peut être rompu, conduisant à l'acidose. L'acidose ruminale, lorsque le pH du rumen devient acide, est associée au problème de manque d'appétit, de laminite, de dépression du taux de gras du lait, d'état de chair inadéquat et de réduction générale des performances.

En incluant dans la ration de la vache laitière une source d'énergie telle que les écales de soya on peut aider à prévenir l'incidence de ces problèmes. Les vaches à forte production, compte tenu de leurs besoins alimentaires, bénéficient tout particulièrement de cet aliment.

Les écales de soya peuvent être considérées à deux fins. En considérant le niveau d'énergie, elles peuvent remplacer une partie de la portion des grains et en considérant le niveau de fibres, elles peuvent aussi remplacer une partie de la fibre fourragère! Cette propriété est peu fréquente et ne se retrouve que chez quelques autres aliments tels la pulpe de betterave et la graine de coton.

Quand un aliment avec une fibre digestible comme l'écale de soya est utilisé, il faut être attentif aux résultats des calculs. Par exemple, le niveau de fibre en détergent neutre (NDF) peut sembler normal mais le niveau de fibre efficace peut, quand à lui peut être inadéquat.

La fibre efficace NDF est la fraction fibreuse de la ration qui favorise la santé des fonctions du rumen. Considérant que les particules d'écales de soya sont relativement fines, le potentiel de fibre efficace est faible. Autrement dit, plus la proportion d'écales de soya augmente dans la ration, plus les fourrages de cette ration doivent être grossiers.

Des études ont démontré que des fourrages grossiers dans des rations composées d'écales de soya permettent une meilleure digestion de la fibre au niveau du rumen considérant le ralentissement du taux de passage.

Des essais suggèrent que les écales de soya puissent remplacer jusqu'à 30% de la matière sèche fournie par le maïs dans les rations à forte teneur en grains sans compromettre les performances des vaches. Si les écales de soya sont utilisées comme substitut de fourrage, jusqu'à 25% de la matière sèche fourragère peut provenir des écales. Peu d'études ont utilisé des taux d'inclusion plus élevés. En attendant que plus de renseignements soient disponibles, il est probablement sage de rester à l'intérieur de ces balises.

Actuellement, il est potentiellement avantageux d'utiliser les écales de soya pour réduire les coûts d'alimentation des vaches, particulièrement les hautes productrices. Pourquoi ne pas en parler avec votre nutritionniste ?

  • Les écales de soya peuvent remplacer une partie des concentrés ou des fourrages.
  • Une analyse est requise pour chaque lot.
  • Respecter les taux d'inclusion.

S'assurer que le niveau de fibre efficace est adéquat.


Auteur : Mario S. Mongeon, collaboration spéciale/MAAARO
Date de création : 22 mars 2006
Dernière révision : 22 mars 2006

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca