La durabilité et au delà

L'industrie laitière pourrait avoir recours à l'initiative ProAction pour renforcer la rentabilité et l'efficacité des producteurs ainsi que l'acceptabilité sociale du lait canadien.

De nos jours, la durabilité est sur toutes les lèvres. Dans ce cadre, il n'est pas surprenant que l'association Les producteurs laitiers du Canada (PLC) ait positionné et promu son initiative ProAction comme un système d'assurance de la durabilité. Il s'agit de la première plate forme de durabilité pour le lait canadien. On est cependant en droit de se demander en quoi consiste la durabilité. Pourquoi est elle importante pour l'industrie et, surtout, pour les producteurs laitiers?

Définir la durabilité

Le dictionnaire Le Robert définit la durabilité comme étant « le caractère de ce qui est durable ». Toutefois, la plupart des gens attribuent à ce terme un sens qui leur est propre. Leurs définitions découlent souvent d'une prise de conscience, de plus en plus marquée, qu'au rythme actuel de développement des sociétés humaines et d'augmentation de la consommation, on dépassera probablement prochainement les capacités de la planète à faire vivre les neuf milliards d'êtres humains qui peupleront bientôt la Terre en souhaitant, le plus souvent, adopter un mode de vie occidental.

On considère que la durabilité constitue :

  • La convergence d'efforts économiques, environnementaux et sociaux;
  • Un tabouret reposant sur trois pieds dont chacun doit être d'une résistance et d'une longueur identique pour qu'il reste solidement debout, ou, un triangle équilatéral dans lequel chacun des côtés jouit du même poids;
  • Un processus d'amélioration permanente dans le cadre duquel les entreprises explorent, adoptent et évaluent des pratiques exemplaires en matière de durabilité économique, environnementale ou sociale;
  • Une façon de réfléchir, d'être et d'agir;
  • L'idée qu'il faut laisser en héritage aux futures générations un monde meilleur;
  • Un cadre d'affaires appelé « triple résultat »(TPL), architecturé autour de trois axes : l'axe social, l'axe environnemental et l'axe financier. Le TPL mesure la façon dont ces trois domaines se répercutent sur la rentabilité des entreprises. On y fait également référence comme au triptyque « Parties prenantes », « Planète » et « Profits », que l'on appelle aussi les « trois piliers ».

Amélioration continue et durabilité

On considère souvent qu'un secteur est durable en fonction des technologies mises en œuvre pour améliorer l'efficacité de sa production. Cependant, lorsque l'on cherche une amélioration permanente, les mesures passées n'exonèrent pas les professionnels de la nécessité de mesures supplémentaires. La durabilité consiste à améliorer les processus tout au long de la chaîne d'approvisionnement.

Les efforts mondiaux pour une production laitière durable

La plate forme Sustainable Agriculture Initiative (SAI) est une organisation créée par l'industrie alimentaire pour communiquer autour de l'essor d'une agriculture durable dans le monde entier et favoriser son émergence. Elle comprend plus de 60 membres et compte sur une participation, sans équivoque, de plusieurs acteurs mondiaux de la transformation du lait et de la fabrication de produits laitiers, notamment Nestlé, Unilever et Danone. Elle définit la durabilité comme étant « la production efficace de produits agricoles sûrs et de grande qualité dans le cadre de processus qui protègent et améliorent le milieu naturel, les conditions sociales et économiques des agriculteurs, de leurs employés et des collectivités locales et la santé et le bien être de toutes les espèces d'élevage ».

La plate forme SAI est la seule initiative de l'industrie mondiale de l'agroalimentaire pour une agriculture durable. Elle vise la participation de toutes les parties prenantes de la chaîne alimentaire, elle rassemble et améliore des connaissances sur l'agriculture durable, elle prend en compte de nouvelles initiatives et de nouveaux concepts, et elle recherche, dans tous ces domaines, une amélioration permanente.

La SAI a élaboré des modules sur la production laitière, sur le bien être animal et sur la réduction de la production de méthane dans le secteur de l'agriculture des ruminants. Ces documents mettent en évidence certains domaines d'action et des garanties pour le secteur à l'échelon de la planète. La SAI aide les parties prenantes de l'industrie à comprendre les aspects de la durabilité que la chaîne d'approvisionnement mondiale des produits laitiers s'efforcera d'atteindre. Les modules de la SAI traitent, entre autres, de différents domaines tels que les interactions entre les races et les milieux locaux, les systèmes de culture et les systèmes d'alimentation, les pertes de sols, la qualité du lait, le bien être animal et les conditions de travail des employés sur les exploitations agricoles.

Les efforts du marché intérieur en matière de durabilité

L'industrie laitière canadienne serait bien avisée d'adopter l'initiative ProAction. Bien que la conformité avec ProAction soit largement dictée par des organisations de producteurs, si elle est adoptée sous la forme du concept de « triple résultat », elle renforcera la rentabilité et l'efficacité des producteurs ainsi que l'acceptabilité sociale du secteur en matière d'environnement, de sécurité alimentaire et de bien être animal. On appelle généralement « acceptabilité sociale » l'acceptation par la population d'une région du droit d'une entreprise à exercer ses activités dans ladite région; on parle également d'approbation sociale. L'initiative ProAction serait aussi susceptible d'être à l'origine de débats en mesure de favoriser une plus forte mobilisation des Canadiens pour le secteur. En montrant aux consommateurs au pays que le lait canadien est durable, on pourrait générer un soutien supplémentaire pour l'ensemble de la chaîne de valeur. Dans ce cadre, la population se montrerait moins encline à interpréter les mesures prises par le secteur comme n'étant que de simples mesures anodines de gestion.

Les défis de la durabilité

Certains enjeux exigent des mesures pour garantir une amélioration permanente sur les exploitations laitières :

  • Enjeux en matière de bien être - L'industrie laitière a eu la chance que, jusqu'à aujourd'hui, son image « pastorale » ait résonné favorablement dans l'esprit des consommateurs; il suffit de penser à ces publicités et à ces logos qui mettent en scène des vaches « heureuses » en train de paître. Cependant, dans un contexte où le recours aux pâturages diminue régulièrement sur la plupart des exploitations laitières, cette image pourrait, de plus en plus souvent, être remise en cause. Les systèmes de logement des animaux et l'expédition des vaches de réforme méritent également que les producteurs s'y intéressent collectivement.
  • Enjeux en matière d'érosion des sols - Voilà un domaine particulièrement important pour les propriétaires fonciers dans tout le Canada. Un travail des sols plus limité, l'inclusion de fourrage dans la rotation des cultures et l'amélioration de la maturité des fourrages sont, par exemple, en mesure de réduire la dégradation des sols.

Conclusions

La durabilité est un terme qui revêt des significations variées pour différentes personnes. Les consommateurs sont de plus en plus préoccupés par les enjeux environnementaux découlant des modes de vie et des schémas de consommation des sociétés modernes. Le secteur agricole évoque plus régulièrement la durabilité. L'initiative ProAction et la plate forme SAI constituent toutes deux une démonstration de la mobilisation de l'industrie laitière face à ces préoccupations. Les producteurs doivent être sensibilisés à ces concepts afin de mieux anticiper l'orientation future de l'industrie, de renforcer l'acceptabilité sociale du lait canadien et d'améliorer les pratiques environnementales dans leurs fermes.

Christoph Wand est spécialiste de la durabilité de l'élevage au ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario.

Références

Cet article a initialement été publié dans le numéro de juillet 2015 de la revue The Milk Producer Magazine.


Auteur : Christoph Wand, spécialiste de la durabilité de l'élevage/MAAARO
Date de création : 22 février 2016
Dernière révision :

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca